Le Soleil
Le chef de Démocratie Québec Jean Rousseau estime que le projet immobilier Maria-Goretti est rempli de fausses promesses et qu’il doit être repensé. «C’est le symbole du gâchis d’une administration qui n’a jamais écouté les citoyens. Les citoyens sont toujours en furie à propos des mensonges et du mépris dont ils ont été l’objet», souligne-il.
Le chef de Démocratie Québec Jean Rousseau estime que le projet immobilier Maria-Goretti est rempli de fausses promesses et qu’il doit être repensé. «C’est le symbole du gâchis d’une administration qui n’a jamais écouté les citoyens. Les citoyens sont toujours en furie à propos des mensonges et du mépris dont ils ont été l’objet», souligne-il.

Le projet immobilier Maria-Goretti: symbole du gâchis de l’administration Labeaume, selon Démocratie Québec

Érika Bisaillon
Érika Bisaillon
Le Soleil
Le chef de Démocratie Québec Jean Rousseau ainsi que sa nouvelle candidate démocrate Anabelle Beaudoin s’opposent au projet immobilier Maria-Goretti. L’église du même nom, bâtie en 1966, a été rasée en 2016 pour faire place à un projet de condominiums pour le moins controversé.