Le Soleil
Avec sa couverture isolée, Onō vise le marché du plein air «contemplatif».
Avec sa couverture isolée, Onō vise le marché du plein air «contemplatif».

La couverture isolée Onō, la jeune pousse du plein air

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Alors qu’on croyait aboutie l’évolution de l’humble couverture tout-usage, voilà qu’une jeune entreprise de Québec espère surprendre avec Onō, une couverture de plein air faite d’un isolant à base d’asclépiade, une plante indigène. Un produit local et «végane» qui ne vise rien de moins que «le confort d’un sac de couchage et la performance d’un manteau» pour les amateurs de plein air contemplatif au chalet, sur le lac, en camping ou au parc.