Le Soleil
Après le sixième match sans point ni coup sûr de la saison, le lanceur Clayton Kershaw des Dodgers de Los Angeles a pointé du doigt la «nouvelle balle» et a même avancé que la prévalence de ces «faits rares» n’était pas bonne pour le sport
Après le sixième match sans point ni coup sûr de la saison, le lanceur Clayton Kershaw des Dodgers de Los Angeles a pointé du doigt la «nouvelle balle» et a même avancé que la prévalence de ces «faits rares» n’était pas bonne pour le sport

La folie des matchs sans point ni coup sûr

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Je le mentionne régulièrement dans cette chronique : les matchs sans point ni coup sûr sont légion dans les ligues majeures cette année avec un total de six, dont quatre durant le mois de mai alors que le record pour une saison est de huit et qu’il remonte à il y a 137 ans! J’ai même dû modifier quelques chroniques à la dernière minute pour faire état du dernier no-hitter. Mais qu’est-ce qui peut causer cette poussée?