Le Soleil
«Même si le transport de matières inflammables est prohibé dans les tunnels, les camions-remorques sont souvent chargés de matières combustibles et leurs réservoirs remplis d’essence en font des bombes roulantes», écrit Jacques Côté.
«Même si le transport de matières inflammables est prohibé dans les tunnels, les camions-remorques sont souvent chargés de matières combustibles et leurs réservoirs remplis d’essence en font des bombes roulantes», écrit Jacques Côté.

Creuser le tombeau de la CAQ

Jacques Côté
Jacques Côté
Écrivain
POINT DE VUE / Les critiques sur le troisième lien touchent surtout les questions environnementales, l’étalement urbain et le coût exorbitant du projet. Un enjeu moins soulevé concerne la sécurité des usagers qui s’engouffreront dans ce tunnel de 8,3 kilomètres. L’auteur de romans policiers en moi appréhende déjà, la réalité dépassant la fiction, des scénarios catastrophes et mes recherches donnent froid dans le dos.