Le Soleil
Amélie Prévost réinvente la semaine dans son livre Kamikaze du vendredi.
Amélie Prévost réinvente la semaine dans son livre Kamikaze du vendredi.

Amélie Prévost: jouer de sa poésie pour qu’elle résonne

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Qui a dit que le premier jour de la semaine devait être un dimanche ou un lundi? Dans Kamikaze du vendredi, elle débute un mardi avec une femme qui écrit… jusqu’au vendredi. Ses sujets de prédilections? Le quotidien, ses hauts et ses bas, les heures qui défilent et qui ne reviendront pas.