Le Soleil
«Nos gouvernements doivent adopter un nouveau code du bâtiment favorisant l’écoconception, l’utilisation de matériaux à faible empreinte carbone et une meilleure isolation des bâtiments, les rendant carboneutres ou même capables de stocker du carbone», écrivent Marc Brullemans et Jacques Benoit
«Nos gouvernements doivent adopter un nouveau code du bâtiment favorisant l’écoconception, l’utilisation de matériaux à faible empreinte carbone et une meilleure isolation des bâtiments, les rendant carboneutres ou même capables de stocker du carbone», écrivent Marc Brullemans et Jacques Benoit

«Ma cabane au Canada»: bâtiments sans émission et sortie du chauffage fossile

Marc Brullemans, Ph.D. Biophysique
Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste et les enjeux énergétiques, membre de GMob
Jacques Benoit, D.E.S.S. D.É.C
Membre de GMob
DES UNIVERSITAIRES / (5e de 15) Le 7 mai 2019, la Ville de Montréal annonçait qu’elle allait interdire le chauffage au mazout pour 2030 (1), mais du même souffle, qu’elle n’interdirait pas le gaz naturel dans l’immédiat, «étant donné que c’est le mazout qui est le plus grand pollueur au niveau des énergies, c’est le mazout qu’on cible».