Le Soleil
Geneviève Morand et Natalie-Ann Roy, épaulées par une trentaine d’auteurices québécois.es, s’insurgent contre les diktats sociaux dans <em>Libérer la culotte</em>.
Geneviève Morand et Natalie-Ann Roy, épaulées par une trentaine d’auteurices québécois.es, s’insurgent contre les diktats sociaux dans <em>Libérer la culotte</em>.

«Clitoris en berne», 30 féministes libèrent leur culotte

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
La première révolution sexuelle n’a jamais été vraiment concluante, selon Geneviève Morand et Natalie-Ann Roy. Épaulées par une trentaine d’auteurices québécois.es, elles s’insurgent contre les diktats sociaux qui, encore aujourd’hui, cantonnent au rôle de «vierge ou de putain» les femmes, personnes non binaires et transsexuelles. Libérer la culotte est leur porte-voix. Et dans cet esprit, ce texte est rédigé en écriture épicène.