La Ville achète finalement l’ancienne boulangerie Gailuron, malgré la contamination

La maison Salaberry-Juchereau-Duchesnay a été érigée en 1810.

CES BÂTIMENTS NÉGLIGÉS / Autre rebondissement pour un de «nos» bâtiments négligés : la Ville de Québec a finalement confirmé qu’elle acquiert l’ancienne boulangerie Gailuron de Beauport notamment dans l’espoir de rescaper la maison seigneuriale plantée à l’arrière. Mais le lot est contaminé.


Le prix payé reflète d’ailleurs le défi financier qui attend l’administration municipale. Car le sol devra être lessivé avant que des logis poussent. Aux frais de la Ville.

Initialement, le propriétaire Canada Bread, filiale du géant mexicain Grupo Bimbo, demandait 1,9 million $. En septembre 2019, l’administration avait plutôt signé une offre d’achat de 1,2 million $. Maintenant que des évaluations environnementales ont été réalisées, les contribuables paieront 500 000 $, note-t-on dans un document officiel rendu public jeudi.

À ce prix, la Ville met la main sur le grand bâtiment du 553, avenue Royale où logeait une boulangerie jusqu’en 2017. La structure ne l’intéresse toutefois pas; elle sera démolie. Seul le terrain a de la valeur aux yeux de l’administration municipale qui y voit déjà des maisons en rangées, des duplex et des logements sociaux répartis sur les quelque 16 000 mètres carrés, soit plus de 172 000 pieds carrés.

Seigneurie

Nous vous avions parlé de cette propriété, il y a peu. Ça faisait longtemps qu’on produisait ici du pain, depuis environ 1899. Encore plus longtemps que les immigrants européens s’étaient installés à demeure, notamment dans la maison Salaberry-Juchereau-Duchesnay; celle-ci aurait encore une valeur historique de premier plan, même si elle a été incendiée.

Allez revisiter notre récit. Vous y ferez sans doute des découvertes: La maison seigneuriale coincée derrière la boulangerie abandonnée sera-t-elle sauvée? [VIDÉO]

Jeudi, donc, nous apprenions que les élus d’Équipe Labeaume réunis en comité exécutif ont autorisé l’acquisition de la boulangerie vide. Dans le résumé de la décision, on lit : «La Ville a procédé à une vérification diligente de l’immeuble, notamment par la réalisation d’une caractérisation environnementale du terrain. Les vérifications environnementales ont révélé la présence de sols présentant des concentrations [de contaminants] supérieures aux usages résidentiels et mixtes autorisés.»

Les négociations subséquentes ont permis de soustraire «un montant de 700 000 $» à l’offre initiale, «établissant le prix d’acquisition final à 500 000 $, plus les taxes applicables».

Sans garantie légale

On apprend également que la Ville assumera la responsabilité pour la contamination. «Cette acquisition serait réalisée avec la garantie du droit de propriété uniquement, sans garantie de qualité pour le bâtiment et le terrain, la Ville prenant en charge les coûts de réhabilitation environnementale, de même que les coûts pour toute migration dans les emprises de rues […].»

Au cours de notre dernier échange de courriels, la conseillère en communication municipale Audrey Perrreault nous indiquait que l’état de la maison seigneuriale sera évalué une fois la transaction confirmée. «La Ville a toujours l’intention de préserver la Maison Salaberry-Juchereau-Duchesnay», écrivait-elle.

Au rôle municipal, la valeur de la propriété a diminué au fil des ans. Fixée à un peu plus de 2 millions $, elle était tombée à 1 530 100 $, dont seulement 100 $ pour les bâtiments (l’usine et la maison).

+

VOUS VOULEZ POURSUIVRE VOS DÉCOUVERTES? FOUINEZ DANS LES AUTRES ÉPISODES DE NOTRE SÉRIE !

Vous trouverez tous les autres articles de «Ces bâtiments négligés» ici

Vous pouvez aussi vous rendre directement vers un ou l’autre de ces quelques épisodes :

Saint-Roch: un hôtel de 11 M$ coiffera-t-il le bureau du coroner?

Sainte-Foy: une épicerie de quartier debout devant les tours

Un ancien poste de la GRC dévasté au cœur de Saint-Sacrement

20 ans d’infractions, sans que cette maison patrimoniale soit retapée

Quoi faire avec cette maison inhabitée de Beauport, appartenant à Ashton?