Le Soleil
Sarah Landry, travailleuse de rue, Chantale Simoneau, directrice, et Gabrielle Caron, coordonatrice de l’hébergement, se mobilisent pour rappeler aux femmes que les refuges du Projet L.U.N.E. restent ouverts malgré le couvre-feu.
Sarah Landry, travailleuse de rue, Chantale Simoneau, directrice, et Gabrielle Caron, coordonatrice de l’hébergement, se mobilisent pour rappeler aux femmes que les refuges du Projet L.U.N.E. restent ouverts malgré le couvre-feu.

Violence: les femmes marginalisées coincées par le couvre-feu

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Le soir, la tension monte souvent dans la maison de chambres où «Dragonne» loge temporairement avec son chum et d’autres chambreurs. Certains sont drogués, d’autres sont agressifs. Et parfois, ça explose.