Le Soleil
Aux yeux de Véronique Lalande, une réflexion s’impose sur le fait de condamner des citoyens qui dénoncent un problème environnemental à payer des frais de justice aussi considérables, «comme si on était coupable de quelque chose».
Aux yeux de Véronique Lalande, une réflexion s’impose sur le fait de condamner des citoyens qui dénoncent un problème environnemental à payer des frais de justice aussi considérables, «comme si on était coupable de quelque chose».

La lourde «punition» des frais de justice

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Des citoyens qui disent subir un dommage environnemental doivent-ils, en cas de défaite, être condamnés à payer tous les frais de justice, comme s’ils étaient fautifs? C’est la question que Véronique Lalande, Louis Duchesne et leurs avocats veulent poser, lors des procédures d’appel de l’action collective contre le Port de Québec et la Compagnie Arrimage Québec (CAQ).