Le Soleil
Actuellement, on recommande que les femmes de 50 à 74 ans à risque «moyen», c’est-à-dire qui n’ont pas de facteurs de risques connus, subissent une mammographie aux deux ou trois ans.
Actuellement, on recommande que les femmes de 50 à 74 ans à risque «moyen», c’est-à-dire qui n’ont pas de facteurs de risques connus, subissent une mammographie aux deux ou trois ans.

4000 femmes recherchées pour une étude clinique sur le dépistage du cancer du sein

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Quel est précisément le risque pour une femme de développer un cancer du sein? Peut-on personnaliser le dépistage par mammographie en fonction de ce risque individuel? C’est ce que le Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval veut évaluer dans le cadre de l’étude clinique Perspective, pour laquelle il désire recruter 4000 participantes. Avantage non négligeable en cette période de pandémie : les volontaires n’auront pas à se déplacer puisque les différentes étapes de l’étude se dérouleront en ligne, une première au Québec pour un projet du genre.