Le Soleil
«Le premier ministre du Québec François Legault est à bon droit préoccupé par la condition des patients en CHSLD. Toutefois, sa proposition d’une augmentation de salaire pour les préposés aux bénéficiaires pourrait rebondir dans les négociations collectives sur l’équité intermétiers», écrit Jean-Claude Bernatchez, professeur titulaire en relations industrielles à l’Université du Québec à Trois-Rivières.
«Le premier ministre du Québec François Legault est à bon droit préoccupé par la condition des patients en CHSLD. Toutefois, sa proposition d’une augmentation de salaire pour les préposés aux bénéficiaires pourrait rebondir dans les négociations collectives sur l’équité intermétiers», écrit Jean-Claude Bernatchez, professeur titulaire en relations industrielles à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Les origines de la pénurie de personnel dans les CHSLD du Québec

Jean-Claude Bernatchez
Jean-Claude Bernatchez
Professeur titulaire en relations industrielles à l’Université du Québec à Trois-Rivières
POINT DE VUE / La pénurie de personnel dans les centres hospitaliers pour soins de longue durée (CHSLD) provient d’abord d’un choix de société, ensuite d’une structure organisationnelle lourde et finalement de conditions de travail exécrables.