Le Soleil
Le Dr Mathieu Simon ne croit pas que des médicaments comme la chloroquine, l’hydroxychloroquine ou la colchicine puissent être utiles pour traiter l’inflammation causée par la COVID-19. Au contraire.
Le Dr Mathieu Simon ne croit pas que des médicaments comme la chloroquine, l’hydroxychloroquine ou la colchicine puissent être utiles pour traiter l’inflammation causée par la COVID-19. Au contraire.

Chloroquine: un médecin remet les pendules à l’heure

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Les «réponses inflammatoires» lors de maladies infectieuses n’ont pas beaucoup de secrets pour le Dr Mathieu Simon, qui pratique comme intensiviste depuis maintenant un quart de siècle. Le chef de l’unité des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), qui accueille les patients infectés par le virus SARS-CoV-2, connaît bien aussi la chloroquine, l’hydroxychloroquine et autre colchicine. Et il constate qu’il y a beaucoup de désinformation et de méconnaissance autour de ces «vieux médicaments», loin d’être des remèdes à la COVID-19, selon lui.