Le Soleil
À la reprise des activités après le confinement obligatoire, les cours des concessions automobiles seront forcément pleines de véhicules.
À la reprise des activités après le confinement obligatoire, les cours des concessions automobiles seront forcément pleines de véhicules.

Une reprise qui risque d’être lente pour le marché de l’automobile

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
La pandémie de coronavirus donne un coup dur à tous les secteurs économiques. Le marché de l’automobile ne fait pas exception à la règle. Avec la fermeture complète des concessionnaires automobiles jusqu’au 13 avril, l’industrie aura sûrement de la misère à s’en remettre. Une situation qui durera peut-être plusieurs mois, voire quelques années selon certains.