Le Soleil
«La sortie de crise se prépare dès maintenant. Après il sera trop tard. Les affaires reprenant leur cours, la frénésie du rattrapage effacera notre mémoire», écrit Christophe Roux-Dufort.
«La sortie de crise se prépare dès maintenant. Après il sera trop tard. Les affaires reprenant leur cours, la frénésie du rattrapage effacera notre mémoire», écrit Christophe Roux-Dufort.

La sortie de crise se prépare maintenant

Christophe Roux-Dufort
Christophe Roux-Dufort
Professeur au département de Management à l’Université Laval
POINT DE VUE / Alors que le Québec est entré de plein fouet dans la pandémie, des voix se lèvent déjà pour envisager la sortie de crise. C’est une bonne chose. Voir plus loin que les statistiques ou les contraintes du confinement est une excellente façon de prendre du recul pour mieux traverser l’épreuve.