Le Soleil
Daniel Boyer (à droite), président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec
Daniel Boyer (à droite), président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec

Compenser les bas salariés: preuve que le salaire minimum est trop bas, dit Boyer

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Le fait que le premier ministre François Legault évoque la nécessité de compenser les bas salariés pour qu’ils aient intérêt à continuer à travailler, malgré la prestation fédérale de 2000 $ par mois, prouve la nécessité de hausser le salaire minimum, estime le président de la FTQ, Daniel Boyer.