Le Soleil
Des employées du métro de Séoul, en Corée du Sud, désinfectent les bornes des tourniquets en raison d’une possible propagation du coronavirus provenant de la Chine.
Des employées du métro de Séoul, en Corée du Sud, désinfectent les bornes des tourniquets en raison d’une possible propagation du coronavirus provenant de la Chine.

Vérification faite: les virus peuvent-ils traverser les océans?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’AFFIRMATION: «J’ai déjà vu dans le magazine «Science et Vie» que les infimes gouttelettes en suspension dans l’air chargée d’un virus pouvaient traverser les océans à cause des vents marins et qu’ils ont la possibilité de survivre assez longtemps. On parle beaucoup de la propagation possible du coronavirus chinois par des voyageurs en avion, notamment, mais est-il vrai que les vents peuvent porter des virus sur des milliers de kilomètres?» demande Magalie Lavoie, de Québec.