Le Soleil
«Pourquoi, au Québec, n’avons-nous pas un droit d’apprendre le français gratuitement, comme c’est le cas pour les personnes immigrantes?» demande le député Gregory Kelley.
«Pourquoi, au Québec, n’avons-nous pas un droit d’apprendre le français gratuitement, comme c’est le cas pour les personnes immigrantes?» demande le député Gregory Kelley.

Apprendre le français gratuitement devrait être un droit pour tous les Québécois

Gregory Kelley
Gregory Kelley
Député libéral de Jacques-Cartier
POINT DE VUE / Au Québec, le débat linguistique peut parfois être émotif et diviseur. D’une part, l’ensemble des Québécois souhaite la promotion et la vitalité de la langue française et d’autre part, personne ne souhaite que cet objectif ne génère un quelconque sentiment d’exclusion chez quiconque.