Le Soleil
Antonio Banderas a obtenu le prix d'interprétation à Cannes pour son rôle de cinéaste vieillissant, l'alter ego de Pedro Almodóvar.
Antonio Banderas a obtenu le prix d'interprétation à Cannes pour son rôle de cinéaste vieillissant, l'alter ego de Pedro Almodóvar.

Douleur et gloire: Un exercice séduisant pour l'inconditionnel ** 1/2

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
CRITIQUE / Pedro Almodóvar est un cinéaste inestimable. Au récent Festival de Cannes, nombre de journalistes espéraient que «Douleur et gloire» («Dolor y Gloria») puisse corriger une grande injustice : le réalisateur espagnol n’a jamais obtenu la Palme d’or. Au point où on a exagéré l’importance de cette autofiction complaisante et narcissique sur un réalisateur vieillissant, mais qui a tout de même permis à Antonio Banderas de remporter le prix d’interprétation.