Le Soleil
Clotaire Rapaille s'est livré à notre photographe au Château Frontenac avant l'ultime entrevue qu'il a accordé à Pierre-André Normandin.
Clotaire Rapaille s'est livré à notre photographe au Château Frontenac avant l'ultime entrevue qu'il a accordé à Pierre-André Normandin.

La chute de Clotaire Rapaille

Gilles Carignan
Gilles Carignan
Le Soleil
Il avait été engagé comme le «king du marketing». Il s’est révélé le roi du n’importe quoi. En 2010, Clotaire Rapaille devait refaire l’image de la ville de Québec. Au final, c’est la sienne que l’aventure chez nous a démolie.