Le Soleil
Dans de nouvelles consignes, un panel de chercheurs de sept pays «conseille aux adultes de continuer leur consommation actuelle de viande rouge», c'est-à-dire une moyenne de trois à quatre portions par semaine en Amérique du Nord et en Europe.
Dans de nouvelles consignes, un panel de chercheurs de sept pays «conseille aux adultes de continuer leur consommation actuelle de viande rouge», c'est-à-dire une moyenne de trois à quatre portions par semaine en Amérique du Nord et en Europe.

On n'est finalement pas sûr que la viande rouge soit mauvaise pour la santé

Ivan Couronne
Agence France-Presse
WASHINGTON — De nombreux pays recommandent de limiter la consommation de viande rouge et de charcuterie pour prévenir cancers et maladies du cœur, mais un réexamen de dizaines d'études passées par des chercheurs indépendants conclut lundi que le risque potentiel est faible et les preuves incertaines, créant une tempête scientifique.