Le Soleil
Myrlande Pierre, vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, a rappelé mardi que plusieurs organisations réclament depuis 20 ans une réelle politique de lutte contre le racisme. Elle déplore que les gouvernements successifs n’y aient jamais donné suite.
Myrlande Pierre, vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, a rappelé mardi que plusieurs organisations réclament depuis 20 ans une réelle politique de lutte contre le racisme. Elle déplore que les gouvernements successifs n’y aient jamais donné suite.

La plupart des actes haineux pas dénoncés, selon une étude

Giuseppe Valiante
La Presse canadienne
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse demande au gouvernement du Québec d’élaborer un plan de lutte contre le racisme et la discrimination, dans la foulée d’un nouveau rapport sur les actes haineux commis à l’égard de certaines minorités.