Le Soleil
Le procès d’Ugo Fredette, accusé de deux meurtres prémédités, a débuté vendredi matin: la Couronne entend démontrer qu’il n’acceptait pas sa séparation et qu’il a poignardé son ex-conjointe à mort, devant un enfant qui a assisté à la scène.
Le procès d’Ugo Fredette, accusé de deux meurtres prémédités, a débuté vendredi matin: la Couronne entend démontrer qu’il n’acceptait pas sa séparation et qu’il a poignardé son ex-conjointe à mort, devant un enfant qui a assisté à la scène.

Double meurtre: Ugo Fredette n’acceptait pas sa séparation, dit la Couronne

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
SAINT-JÉRÔME — Le procès d’Ugo Fredette, accusé de deux meurtres prémédités, a débuté vendredi matin: la Couronne entend démontrer qu’il n’acceptait pas sa séparation et qu’il a poignardé son ex-conjointe à mort, devant un enfant qui a assisté à la scène. Prenant la fuite avec cet enfant, il a tué dans sa cavale un autre homme dont il a volé le véhicule.