Le Soleil
À sept ou huit ans, la mère de Richard Therrien lui avait acheté une machine à écrire. «Au lieu d’aller jouer dehors, j’écrivais des chroniques de télévision. Je refaisais les grilles horaires de la télévision. Je prenais des notes dans les télés horaires et ça me sert encore aujourd’hui», confie-t-il.
À sept ou huit ans, la mère de Richard Therrien lui avait acheté une machine à écrire. «Au lieu d’aller jouer dehors, j’écrivais des chroniques de télévision. Je refaisais les grilles horaires de la télévision. Je prenais des notes dans les télés horaires et ça me sert encore aujourd’hui», confie-t-il.

Conversation avec Richard Therrien: «La télé m’a amené au journalisme» [VIDÉO]

Céline Fabriès
Céline Fabriès
Le Soleil
Richard Therrien est tombé dans la télé quand il était petit. Il n’a jamais rêvé d’être policier ou astronaute. Non, lui, il voulait devenir chroniqueur télé.