Le Soleil
La semaine dernière, la Ville de Québec a annoncé qu’elle coupait 20 % des heures des brigadiers scolaires. Selon un premier calcul effectué par le Syndicat canadien de la fonction publique, ces coupes représentent 25 000 heures travaillées en moins, pour une économie d’environ 600 000 $ sur une masse salariale qui avoisine 2,8 millions $.
La semaine dernière, la Ville de Québec a annoncé qu’elle coupait 20 % des heures des brigadiers scolaires. Selon un premier calcul effectué par le Syndicat canadien de la fonction publique, ces coupes représentent 25 000 heures travaillées en moins, pour une économie d’environ 600 000 $ sur une masse salariale qui avoisine 2,8 millions $.

Brigadiers scolaires: la justification «des coupes» réclamée

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
L’opposition à l’hôtel de ville demande à l’administration Labeaume de justifier les coupes de plus de 20 % des heures des brigadiers scolaires dénoncées par leur syndicat, qui fera le point ce mercredi.