Le Soleil
À l’instar de ses consœurs et confrères à vélo du SPVQ, Catherine Viel travaille à l’Unité jeunesse, en milieu scolaire. Lorsque la dernière cloche sonne à la fin du mois de juin, elle retrouve sa bicyclette pour l’été.
À l’instar de ses consœurs et confrères à vélo du SPVQ, Catherine Viel travaille à l’Unité jeunesse, en milieu scolaire. Lorsque la dernière cloche sonne à la fin du mois de juin, elle retrouve sa bicyclette pour l’été.

Être policière à bicyclette, «du bonbon» [VIDÉO]

Anne-Sophie Poiré
Anne-Sophie Poiré
Le Soleil
À tous ses quarts de travail entre la Saint-Jean-Baptiste et la rentrée scolaire, Catherine Viel enfourche son vélo «orange fluo» et quitte le poste de l’arrondissement de Charlesbourg pour une journée de patrouille. Elle est l’une des 20 policières et policiers de l’unité de vélos du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), et «c’est du bonbon», selon elle.