Le Soleil
Une personne traitée 20 ans avant l'apparition des premiers symptômes et qui aurait autrement été condamnée à souffrir de la maladie d'Alzheimer pourrait carrément y échapper.
Une personne traitée 20 ans avant l'apparition des premiers symptômes et qui aurait autrement été condamnée à souffrir de la maladie d'Alzheimer pourrait carrément y échapper.

Un test sanguin dépisterait l'Alzheimer 20 ans avant les pertes de mémoire

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
MONTRÉAL — Un test sanguin mis au point par des chercheurs américains permettrait d'identifier avec une grande précision les patients dont les cerveaux présentent les premiers signes de la maladie d'Alzheimer, et ce, jusqu'à 20 ans avant l'apparition des premières pertes de mémoire.