Le Soleil
Alors que des centaines de clients achetaient des services sexuels dans les rues, les agences d’escorte et les salons de massage érotiques de la capitale, le SPVQ en a arrêté moins de deux par année entre novembre 2014 et novembre 2018.
Alors que des centaines de clients achetaient des services sexuels dans les rues, les agences d’escorte et les salons de massage érotiques de la capitale, le SPVQ en a arrêté moins de deux par année entre novembre 2014 et novembre 2018.

Faire appel à une prostituée adulte, un crime peu puni à Québec

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Les clients de prostituées adultes sont très rarement arrêtés par la police de Québec depuis que c’est un crime au Canada d’acheter des services sexuels.