Le Soleil
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Personne n’a autant d’importance dans ma vie que mon père, Réjean, avec qui j’ai fait les 400 coups. Avec qui je partage rires, joies et défaites. Il a été très papatient, et ça a fini par lui sourire.
Personne n’a autant d’importance dans ma vie que mon père, Réjean, avec qui j’ai fait les 400 coups. Avec qui je partage rires, joies et défaites. Il a été très papatient, et ça a fini par lui sourire.

Les papatients

CHRONIQUE / Ce sera la fête des Pères demain.