Le Soleil
Selon plusieurs producteurs, il serait désavantageux d’augmenter les prix des fraises et des framboises pour combler le manque à gagner.
Selon plusieurs producteurs, il serait désavantageux d’augmenter les prix des fraises et des framboises pour combler le manque à gagner.

La hausse du salaire minimum fait mal aux producteurs de fraises et de framboises

Maude Petel-Légaré
Maude Petel-Légaré
Le Soleil
Plusieurs Québécois attendent fébrilement juin et juillet pour déguster leurs fruits préférés : la fraise et la framboise du Québec. Derrière ces produits traditionnels se trouvent des producteurs affairés, qui eux, malgré l’engouement des consommateurs, ont de plus en plus de difficultés financières et sont parfois contraints à quitter le domaine.