Le Soleil
L’intervalle de 17 minutes a été choisi afin de rappeler que toutes les 17 minutes une femme est agressée sexuellement au Canada.
L’intervalle de 17 minutes a été choisi afin de rappeler que toutes les 17 minutes une femme est agressée sexuellement au Canada.

Une agression sexuelle toutes les 17 minutes au Canada

Sylvie Branch
Sylvie Branch
Le Droit
Agression, attouchement, harcèlement, viol, toutes les 17 minutes des histoires et des témoignages de survivantes seront publiés sur les réseaux sociaux afin de souligner la semaine de révolte du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) francophone d’Ottawa.