Le Soleil
Des sources avaient souligné, il y a un an, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, était parfois «colérique», pouvait «perdre le contrôle» ou «crier après les gens», créant un «climat de terreur»
Des sources avaient souligné, il y a un an, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, était parfois «colérique», pouvait «perdre le contrôle» ou «crier après les gens», créant un «climat de terreur»

Lehouillier: les plaintes de harcèlement sous enquête

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Près d’un an après le dépôt de trois plaintes pour harcèlement psychologique contre le maire de Lévis Gilles Lehouillier, la CNESST amorce son enquête, a appris Le Soleil.