Le Soleil
Le nouveau président-directeur général du CHU de Québec, Martin Beaumont, veut un centre hospitalier performant, avec de moins longs délais d’attente et une meilleure rétention d’employés.
Le nouveau président-directeur général du CHU de Québec, Martin Beaumont, veut un centre hospitalier performant, avec de moins longs délais d’attente et une meilleure rétention d’employés.

Les cinq «obsessions» du nouveau patron du CHU de Québec

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
À la tête du CHU de Québec depuis maintenant quatre mois, Martin Beaumont a rencontré les médias pour la première fois mercredi pour présenter sa vision d’avenir du plus important centre hospitalier universitaire de la province. Outre la poursuite du chantier du méga-hôpital, qui sera livré dans les délais et sans dépassement de coûts, promet-il, M. Beaumont a identifié quatre priorités, ou «zones d’obsession», pour reprendre son expression. Parmi elles : la qualité de vie du personnel, qui passe notamment par l’abolition du temps supplémentaire obligatoire (TSO).