Le Soleil
Selon une étude danoise, il faut réutiliser un sac de coton une cinquantaine de fois pour qu’il ait moins d’impact sur les changements climatiques qu’un sac de plastique mince à usage unique.
Selon une étude danoise, il faut réutiliser un sac de coton une cinquantaine de fois pour qu’il ait moins d’impact sur les changements climatiques qu’un sac de plastique mince à usage unique.

Vérification faite: vraiment verts, les sacs de coton?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: Marie-Pierre Lapointe, de Québec, nous envoie un article paru dimanche sur le site de Météomédia et qui, s’appuyant sur une étude danoise, dit que les sacs de coton dont on se sert pour faire l’épicerie ne sont pas aussi «écolo» qu’on le pense. En comptant tout leur cycle de vie, chacun d’eux polluerait autant que jusqu’à 20 000 sacs de plastique, qui ont pourtant très mauvaise réputation. Il faudrait donc les réutiliser 20 000 fois pour que leur empreinte écologique devienne plus faible. Alors, «est-ce que ces conclusions sont fondées», demande Mme Lapointe?