Le Soleil
Les mouvements de David Rancourt, qui vient prendre le relais d’Esther Rousseau-Morin (à droite), sont plus fluides, plus coulants, avec des pointes contrastantes où les pieds et les jambes se tendent, sous tension.
Les mouvements de David Rancourt, qui vient prendre le relais d’Esther Rousseau-Morin (à droite), sont plus fluides, plus coulants, avec des pointes contrastantes où les pieds et les jambes se tendent, sous tension.

Gratter la pénombre: les luttes sismiques

Josianne Desloges
Collaboration spéciale
CRITIQUE / Créé autour de quatre solos interreliés, Gratter la pénombre du chorégraphe Alan Lake aura dû être remanié à la dernière minute, à cause d’une blessure chez l’une des interprètes. La nouvelle création pour petite jauge s’est donc recentrée autour de trois territoires intérieurs, dessinés par la singularité de chacun des danseurs.