Le Soleil
Philippe (Martin Dubreuil) rencontre dans son périple Hector Batignole, un agent d’artistes (Reda Kateb, suave) qui sympathise pour mieux le trahir.
Philippe (Martin Dubreuil) rencontre dans son périple Hector Batignole, un agent d’artistes (Reda Kateb, suave) qui sympathise pour mieux le trahir.

Critique de la semaine: La grande noirceur *** 1/2

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
CRITIQUE / En entrevue, Maxime Giroux a été clair (sans jeu de mots) : La grande noirceur est une œuvre cinématographique destinée à bousculer le spectateur plutôt que lui offrir une histoire convenue avec toutes les clés de lecture. Et le réalisateur le fait de façon intelligente, proposant un récit captivant (bien qu’étrange) et une formidable allégorie sur le Québec actuel.