Le Soleil
La décision de déplacer la direction des services de santé mentale au-dessous du sous-ministre adjoint rend «perplexe» la députée libérale Hélène David, pour qui ce changement de statut envoie un «drôle de message».
La décision de déplacer la direction des services de santé mentale au-dessous du sous-ministre adjoint rend «perplexe» la députée libérale Hélène David, pour qui ce changement de statut envoie un «drôle de message».

Les services de santé mentale au cœur d'un remue-ménage au ministère de la Santé

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le gouvernement Legault a procédé au regroupement de certaines directions générales du ministère de la Santé. Celle des services de santé mentale et de psychiatrie légale a été «descendue» dans l’organigramme et relèvera désormais de la sous-ministre adjointe aux services sociaux, a appris Le Soleil. Une décision qui rend «perplexe» la libérale Hélène David, pour qui ce changement de statut envoie un «drôle de message».