Le Soleil
Dans le cadre du premier recours collectif du cartel de l’essence (Sherbrooke, Victoriaville, Magog et Thetford Mines), la Cour suprême avait ordonné la transcription et la remise aux automobilistes de 6000 conversations d’écoute électronique.
Dans le cadre du premier recours collectif du cartel de l’essence (Sherbrooke, Victoriaville, Magog et Thetford Mines), la Cour suprême avait ordonné la transcription et la remise aux automobilistes de 6000 conversations d’écoute électronique.

Cartel de l’essence: les pétrolières et le gouvernement refusent de divulguer plus de preuves

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Le Bureau de la concurrence pourrait facilement, plaident les automobilistes, remettre les conversations d’écoute électronique prouvant, selon eux, un cartel de l’essence dans 18 villes, dont Québec et Lévis. Car l’organisme fédéral a déjà écouté toute la preuve pour les poursuites pénales en Estrie.