Le Soleil
Meng Wanzhou est soupçonnée d'avoir menti au sujet d'une filiale de Huawei afin de pouvoir accéder au marché iranien en violation des sanctions américaines, selon les documents lus lors d'une audience de libération conditionnelle au tribunal de Vancouver.
Meng Wanzhou est soupçonnée d'avoir menti au sujet d'une filiale de Huawei afin de pouvoir accéder au marché iranien en violation des sanctions américaines, selon les documents lus lors d'une audience de libération conditionnelle au tribunal de Vancouver.

Huawei: Meng accusée d’avoir violé les sanctions contre l’Iran

La Presse canadienne
VANCOUVER — Les États-Unis accusent la patronne d’une firme de télécommunications chinoise de fraude et réclament son extradition du Canada pour la traduire en justice.