Le Soleil
Les élus du Parti québécois (photo) et de Québec solidaire devront vraisemblablement continuer de prêter le serment d’allégeance à la reine d’Angleterre en 2022, puisque la Coalition avenir Québec a refusé de débattre d’une motion présentée par le PQ mardi, qui proposait d’abolir ce serment d’ici l’élection d’un prochain gouvernement, dans quatre ans.
Les élus du Parti québécois (photo) et de Québec solidaire devront vraisemblablement continuer de prêter le serment d’allégeance à la reine d’Angleterre en 2022, puisque la Coalition avenir Québec a refusé de débattre d’une motion présentée par le PQ mardi, qui proposait d’abolir ce serment d’ici l’élection d’un prochain gouvernement, dans quatre ans.

Le serment d’allégeance à la reine restera à l’Assemblée nationale

Patricia Cloutier
Patricia Cloutier
Le Soleil
Les élus du Parti québécois (PQ) et de Québec solidaire (QS) devront vraisemblablement continuer de prêter le serment d’allégeance à la reine d’Angleterre en 2022.