Le Soleil
L’opéra rock sied comme un gant aux Hôtesses d’Hilaire. Sur scène, leur épopée sur le vedettariat, l’art et le divertissement génère un flot d’images fantasmagoriques remplies de rebondissements.
L’opéra rock sied comme un gant aux Hôtesses d’Hilaire. Sur scène, leur épopée sur le vedettariat, l’art et le divertissement génère un flot d’images fantasmagoriques remplies de rebondissements.

Fantasmagorique course à la gloire

Josianne Desloges
Collaboration spéciale
CRITIQUE / L’opéra rock sied comme un gant aux Hôtesses d’Hilaire. Déjà, sur disque, Viens avec moi était un objet unique, aux plongées psychédéliques et aux remontées pailletées kitsch à souhait. Sur scène, leur épopée sur le vedettariat, l’art et le divertissement génère un flot d’images fantasmagoriques rempli de rebondissements.