Le Soleil
Dans The Dragonfly of Chicoutimi, livré sous la forme d’un long monologue, Jack Robitaille incarne Gaston Talbot, un Saguenéen devenu aphasique après un traumatisme, et qui s’est réveillé un matin ne sachant parler qu’anglais.
Dans The Dragonfly of Chicoutimi, livré sous la forme d’un long monologue, Jack Robitaille incarne Gaston Talbot, un Saguenéen devenu aphasique après un traumatisme, et qui s’est réveillé un matin ne sachant parler qu’anglais.

The Dragonfly of Chicoutimi: fascinante quête identitaire

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CRITIQUE / Une pièce de théâtre en anglais, mais destinée à des francophones… À sa création, à quelques mois du référendum de 1995, The Dragonfly of Chicoutimi de Larry Tremblay avait de quoi (d)étonner. Vingt-trois ans plus tard, sur la scène de La Bordée, le spectacle demeure, sans jeu de mots, une bibitte théâtrale unique, portée de magistrale façon par Jack Robitaille.