Le Soleil
«Des personnages comme Pauline viennent nous dire qu’on peut prendre la parole, défendre les causes qui nous tiennent à cœur et que ça peut être bénéfique pour la société», affirme la cinéaste Pascale Ferland.
«Des personnages comme Pauline viennent nous dire qu’on peut prendre la parole, défendre les causes qui nous tiennent à cœur et que ça peut être bénéfique pour la société», affirme la cinéaste Pascale Ferland.

Pascale Ferland souhaite sortir Pauline Julien de l'oubli

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
«Pauline Julien ne s’en laissait jamais imposer. Elle était extrêmement authentique, disait toujours ce qu’elle pensait. L’indignation était le moteur de ses actions. C’était une insoumise», lance Pascale Ferland. La cinéaste constate que le moment ne pouvait être mieux choisi pour consacrer un documentaire à l’actrice et chanteuse qui a profondément marqué le Québec du XXe siècle. À preuve, l’intérêt que suscite «Pauline Julien, intime et politique», présenté en première mondiale cette semaine au Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ).