Le Soleil
Les auteures de cette lettre d’opinion se disent déçues de constater que la prostitution est la grande oubliée du débat politique actuel et elles demandent aux candidats et candidates des différents partis et à leurs chefs de se positionner en faveur des revendications qu’elles ont formulées.
Les auteures de cette lettre d’opinion se disent déçues de constater que la prostitution est la grande oubliée du débat politique actuel et elles demandent aux candidats et candidates des différents partis et à leurs chefs de se positionner en faveur des revendications qu’elles ont formulées.

La prostitution, une grande oubliée des débats

Point de vue
Point de vue
Le Soleil
Nous sommes des femmes, des survivantes, des travailleuses, des mères, des féministes, et nous revendiquons le droit des femmes de ne pas se prostituer pour vivre. Si les prises de conscience qui ont émergé dans la foulée des mobilisations entourant #metoo et «Fugueuse» nous rendent optimistes, nous sommes aussi déçues de constater que la prostitution est la grande oubliée du débat.