Le Soleil
Le député caquiste sortant de La Peltrie, Éric Caire, admet avoir «peut-être» commis une erreur en acceptant un prêt du maire Émile Loranger.
Le député caquiste sortant de La Peltrie, Éric Caire, admet avoir «peut-être» commis une erreur en acceptant un prêt du maire Émile Loranger.

Prêt du maire Loranger: Caire s’en remet au jugement des électeurs

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Le député caquiste Éric Caire convient qu’il a «peut-être» commis une erreur en acceptant un prêt personnel de 55 000 $ de la part du maire de L’Ancienne-­Lorette pour acquérir une maison dans cette municipalité. Mais il assure que le dossier est clos et entend poursuivre sa carrière politique.