Le Soleil
À l’avant-plan, le sceptre d’Ottokar, qui a été retrouvé lors de travaux de restauration au château Saint-Vitus, à Prague. Derrière, une impresionnante reproduction des tableaux figurant sur les albums de Tintin.
À l’avant-plan, le sceptre d’Ottokar, qui a été retrouvé lors de travaux de restauration au château Saint-Vitus, à Prague. Derrière, une impresionnante reproduction des tableaux figurant sur les albums de Tintin.

Promenade nostalgique dans «Le monde de Tintin» à La Pulperie de Chicoutimi

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
SAGUENAY — On dit que les lois, c’est comme les saucisses, qu’il vaut mieux ignorer le processus qui a mené à leur création. Ce principe ne vaut pas pour l’œuvre d’Hergé, en particulier pour les aventures de Tintin. Comme le démontre la nouvelle exposition présentée jusqu’au 25 novembre à La Pulperie de Chicoutimi, plus on s’en approche, plus la magie qui émane des albums s’en trouve magnifiée.