Le Soleil
«Des élus se sont immiscés dans un média, créant une brèche au cœur même de notre système démocratique, et on ne pourra pas faire comme si ce n’était pas arrivé», écrit le président de la FPJQ, Stéphane Giroux, à propos du débat entourant l’adoption de la loi 400.
«Des élus se sont immiscés dans un média, créant une brèche au cœur même de notre système démocratique, et on ne pourra pas faire comme si ce n’était pas arrivé», écrit le président de la FPJQ, Stéphane Giroux, à propos du débat entourant l’adoption de la loi 400.

Le débat qui a fragilisé notre démocratie

Point de vue
Point de vue
Le Soleil
Lettre ouverte de la FPJQ à ceux qui se sont opposés au projet de loi 400.