Le Soleil
Cette paruline à gorge orangée s’alimentait au sol lundi, dans le secteur de Bergeronnes, après une «correction», c’est-à-dire un vol visant à rectifier sa trajectoire de migration.
Cette paruline à gorge orangée s’alimentait au sol lundi, dans le secteur de Bergeronnes, après une «correction», c’est-à-dire un vol visant à rectifier sa trajectoire de migration.

Quand il pleut des parulines

Geneviève Gélinas
Geneviève Gélinas
Le Soleil
GASPÉ — Un demi-million de parulines ont été observées lundi aux Bergeronnes et à Tadoussac, en Haute-Côte-Nord. «C’est probablement le plus gros mouvement de passereaux néotropicaux jamais enregistré en Amérique du Nord», déclare le directeur de l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac, Pascal Côté.