Le Soleil
Les pilotes du Service aérien gouvernemental gagnent au plus 100 000 $ alors que le salaire des contrôleurs aériens de NAV Canada tourne autour de 165 000 $ et celui des pilotes d’avio­ns d’affaires aux États-Unis atteint 158 000 $US ou environ 200 000 $CAN.
Les pilotes du Service aérien gouvernemental gagnent au plus 100 000 $ alors que le salaire des contrôleurs aériens de NAV Canada tourne autour de 165 000 $ et celui des pilotes d’avio­ns d’affaires aux États-Unis atteint 158 000 $US ou environ 200 000 $CAN.

Manque criant de pilotes au Service aérien gouvernemental

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
EXCLUSIF / La pénurie mondiale de pilotes d’avion affecte durement le Service aérien gouvernemental (SAG). Un rapport interne du ministère des Transports du Québec obtenu par Le Soleil révèle que «l’attraction de nouveaux pilotes devient de plus en plus complexe» et que cela «conduira inévitablement à la diminution des services au niveau des vols sanitaires programmés et des évacuations aéromédicales», voire à des décès.