Le Soleil
Mercredi, le lieutenant politique du Parti conservateur au Québec, Alain Rayes (photo), avait refusé de commenter le cri de son collègue Ted Falk, disant ne pas l'avoir entendu. Jeudi matin, en entrevue à La Presse canadienne, il l'a qualifié de «malheureux».
Mercredi, le lieutenant politique du Parti conservateur au Québec, Alain Rayes (photo), avait refusé de commenter le cri de son collègue Ted Falk, disant ne pas l'avoir entendu. Jeudi matin, en entrevue à La Presse canadienne, il l'a qualifié de «malheureux».

L'avortement «pas un droit»: Rayes critique son collègue qui a hurlé en Chambre

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA — Le cri du conservateur pour qui l'avortement «n'est pas un droit» a continué à faire des vagues à Ottawa. Alors que des conservateurs rabrouaient Ted Falk en cherchant à minimiser la portée des voix antiavortement au sein du caucus, les libéraux faisaient leurs choux gras de l'affaire.